L’inspectrice coince la bulle … Philippe Kauffmann

Polar drôle, pétillant et « caustique »  !! Le monde du champagne et des bulles …
2034 … Un monde bien étrange !! Un monde qui fait sourire mais interpelle malgré tout !! Et si on allait vers ce monde étrange et « inquiétant » !!
On retrouve aussi « avec plaisir » les chinois 🙂 …. des personnages au nom bien étrange « Aude Wessel » , « Nathan Patreau »
et une Frangipane, l’inspectrice hors paire, bien naïve avec la gente masculine !!

Moment de lecture très agréable et « relaxant » … on sent que l’auteur s’amuse en écrivant !! Polar A déguster sans modération !!!

11218868_862683033844207_8871205640303610374_n

p 67 « Lorsqu’il lâcha sa main pour poser les deux siennes sur ses épaules,
lorsqu’il la fit par ce geste s’adosser au mur, lorsqu’il approcha son visage du sien, lorsque leurs lèvres s’unirent,
lorsque leurs langues se rencontrèrent, tout cela eut sur Frangipane le même effet qu’un fer à repasser sur un glaçon. »

12107907_862683163844194_9006796622656149681_n

p 113  » Le midi elles se contentèrent d’une salade composée avant de s’offrir un moment de détente devant la télé. C’était
le petite-fille de Jean -Pierre Pernaud qui était maintenant aux commandes du JT de treize heures. Elle s’appelait Anisette. »

12144744_862683207177523_8872942356645565658_n

p 113 « Le weekend s’annonçait calme sur les routes de France ; depuis que, petit à petit, la durée des congés payés avait été ramenée
à deux semaines l’été et une semaine l’hiver le gouvernement avait institué un ordre de départs et de retours afin d’éviter les embouteillages.
Tous ceux dont le nom de famille allait de A à M pouvaient partir les deux dernières semaines de juillet; de N à Z on était autorisé
à partir les deux premières semaines d’Aout. »

12118992_862683133844197_973653428863142439_n

p 124 « Un survol des rayonnages de livres ne lui apporta rien non plus. Il faut avouer que la littérature n’était pas son fort. Seule
la troisième étagère de gauche retint son attention car elle contenait les œuvres complètes de Philippe K. Elle avait déjà entendu
ce nom mais n’arrivait pas à se souvenir dans quelles circonstances. …. Elle s’empara de second volume qui lui s’appelait « Samarkand 751 »
; surprise, l’auteur en était encore ce fameux Philippe K. Elle le retourna pour jeter un œil sur la quatrième de couverture et ce qu’elle y lut la laissa sceptique.
A travers une allégorie pâtissière l’auteur, avec le génie qu’on lui connait, rend compte d’un choc de civilisations tel que l’humanité n’en connût pas depuis l’avènement de Rome. ...
Elle ne peut s’empêcher de penser que ce pauvre Nathan était quand même un peu spécial. ça n’enlevait rien à sa gentillesse mais pour arriver à lire des trucs pareils il
fallait quand même être un peu hors normes. »

Première rencontre avec l’auteur … au salon du livre de Franqueville Saint Pierre … Novembre 2014

Édition : Péca

Genre : Polar

Publié en 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s