ALCANES Livre 1 : EDNA … Yvan Michotte

Un livre surprenant ! Et Quelle imagination !! 

Une plongée dans un monde fantastique, un voyage entre passé et présent … où « plusieurs mondes » semblent se côtoyer. 

Des personnages sanguins et déterminés prêts à en découdre … toujours au service de leurs convictions et/ou de leurs intérêts !

Un mélange subtil entre histoire, fiction, fantastique, réalité ?? La frontière serait – elle mince entre réel et irréel ? 

Malgré tout, quelques longueurs en milieu de première partie ! ! Des moments d’errance pour Edna qui emmène aussi le lecteur dans une sorte de langueur et d’ennuie ! Une énumération, une succession de faits sans grande importance et un rythme monotone !! 

J’imagine un choix de l’auteur mais qui m’a néanmoins fait décrocher !!

Puis enfin les pièces du puzzle s’imbriquent une à une !! Et là que de surprises ! 

Redécouvrir Galilée, Léonard de Vinci, Christophe Colomb, leurs sciences, leurs découvertes au service du fantastique !!

Découvrir l’alchimicie, mélange entre chimie et magie !

Un roman qui laisse songeur ! Et s’il y avait une part de vérité ?? 

Un roman où l’humain reste au centre de l’intrigue !

Au final, captivée par ce roman et impatiente de découvrir la suite … 



« Terre. Cité de Florence. Juillet 1503
P 11 « 
Ne te sens pas obligée de sourire ! dit Léonard. 
Pardon ?
Le maître posa son pinceau, s’approcha de la jeune femme. 
Sois naturelle ! Tu es crispée, on croirait une poule qui a peur de pondre un oeuf. 
Mais je suis naturelle !
Alors ton naturelle ne me convient pas, désolé mais tu peux t’en aller. 
Comment cela ? Vous vouliez me peindre, vous en mouriez d’envie, vous me traquiez, vous me le répétiez sans cesse, j’étais pour vous la plus merveilleuse des roses. 
Eh bien, la rose est fanée. Tu n’es pas celle que je croyais. Pars sur le champ et ne reviens pas ! »


P 16 « Celle qu’il recherchait existait pourtant, il en était convaincu. Son visage devait briller comme un astre, quelque part, attendant de s’offrir à lui. Il ne savait pourquoi, mais il était convaincu qu’elle devait guérir le monde, à dire mais le secret était là, impalpable mais réel. Un secret à révéler … » 

Terre. France. Juillet 2010

P 79 « Elle réussit à se poster devant le tableau. L’émotion était à son comble. Elle l’avait tellement observé par écran interposé, avait tellement rêvé de ce moment. Savoir qu’il s’agissait de la véritable Mona Lisa, dans son unique livré, lui donnait le vertige. 

L’énigme du sourire valida d’emblée son intuition. La Joconde possédait la même expression que l’ange ambré des montagnes, il n’y avait pas à en douter. 

Edna fit le vide en elle, se força à oublier la foule. Plus elle fixait le tableau, plus elle se sentait attirée par lui. Il lui donnait une énergie vitale tout en la vampirisant. Elle se sentait molle et électrique à la fois. »

Alchimia. Zorttelar. 24058 lunésis. 

P 298 « – Ton seigneur est ton destin, ta vie lui appartient. Ton seigneur est ton destin, ta vie lui appartient.Ton seigneur est ton dest …

Les paroles prononcées par Travis lui avaient été enseignées par Trismézorkan. Il lui répétait tel un mantra. Elles devaient le rendre pur, de cette pureté sombre dont n’étaient affublés que les Antémisths. 

Marcher encore et encore, répéter la parole du maître, il accomplissait cet acte de foi. Chaque pas se gagnait dans la vase putrescente. Les marais s’étendaient à perte de vue, jonchées d’arbres morts dressés comme des stèles. 

  • Ton seigneur est ton destin, ta vie lui appartient. Ton seigneur est ton dest … »

… « La formation du futur Antémisth avait commencé. Le seigneur le mettait à l’épreuve jour après jour pour lui forger l’esprit. L’âme devait noircir jusqu’à devenir sèche, sans scories d’une quelconque humanité. Les Alchimiciens prônaient l’humain au coeur du tout, de l’Eternel, en faisaient le coeur vivant des Alcanes. Les Antémisths le bannissaient, le considéraient comme un virus, un amas de matière incontrôlée. »

P 440 « Comme de nombreux savants terriens de mon époque, la Renaissance, j’ai cherché ma voie. J’ai expérimenté l’alchimie, cet art qui consiste à se découvrir par différentes quêtes comme celle de la pierre philosophale, la création de  l’or, l’élixir de longue vie. J’étais sur la bonne voie, je ne le savais pas, le pressentais. Quand j’ai découvert l’Alchimicie, j’ai su que l’alchimie n’en n’était que le premier pas. L’alchimie alliée à la magie, soit l’alchimie, m’ont à ce point, ouvert l’esprit que mes schémas de pensée en ont été complètement transformés. J’ai cru devenir fou, je me suis renfermé sur moi-même, avant de nouveau me rouvrir au monde. » 

Edition : Le Cargo Imaginaire https://www.lecargoimaginaire.fr/

Genre : Roman Fantastique

Publié en 2021

Couverture et composition : Yvan Michotte

Illustration de couverture : Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :