Le Mystérieux évadé … Daniel Devaux

Après « Le paradoxe de Casanova » … « Le Mystérieux évadé » nous plonge à nouveau entre le Venise du XVIII et la Normandie du XXI è siècle. 

Un début de roman comme une rétrospective … l’auteur plante à nouveau le décor et les personnages.  Et nous voilà propulsé dans un nouveau voyage ou plutôt un retour « stupéfiant » au XXI é siècle pour le grand Giacoma Girolamo Casanova.  Ce voyage va évidemment impliquer de nouvelles inquiétudes et de nouveaux questionnements. 

Et si le grand Casanova avait disparu de notre Histoire ? Et si ce nouveau voyage dans le temps avait des incidences sur le passé et le futur ?

Un rythme entrainant et une intrigue surprenante sur fond de réflexion sur les us et coutumes entre le XVIII et le XXI è. Un monde différent et déstabilisant …. 

L’auteur nous captive avec sa plume « maitrisée «  et subtile. Une écriture vraiment très agréable.

Un voyage dans le temps fascinant à la découverte de Venise … un roman qui donne envie de découvrir les écrits de Casanova !

Conquise … malgré un dénouement prévisible !!

DSC_1290 2 mini

P 31 « Giacomo observa avec curiosité les objets disposés sur le bureau. Allait-il à nouveau découvrir un ustensile extraordinaire ?
Il n’y avait ni encrier, ni poudre absorbante, ni plume d’oie pour écrire. …
… Quels sont vos nom et prénom ? … Il lui fallait être prudent et cacher qu’il se nommait Giacomo Girolamo Casanova.

    • Je suis le chevalier de Seingalt et j’ai reçu les prénoms de Giacomo Girolamo.

 

  • Il prononçait toujours « Saint Gall ».

 

 

  • Date et lieu de naissance et noms de vos père et mère ?

 

 

  • Je suis né le 2 avril 1725 à Venise. Feu mon père s’appelait Gaetano et ma mère est Zanetta Farussi. »

 

 

 

P 9 « Une sensation de fraicheur … C’est tout ce que ressentait l’homme qui gisait, inconscient, sur l’herbe du parc restée humide après la rosée du matin. 

Jeune, la trentaine, il avait la peau mate, la crâne rasé et le nez busqué. Il était grand. Et entièrement nu.

L’inconnu remua faiblement. Il recommençait à percevoir son environnement et à exister. Il reprenait conscience. Pendant quelques instants, la fraîcheur de l’air fut un plaisir inhabituel pour cet homme emprisonné depuis plusieurs mois dans un cachot exigu, sous des toits surchauffés par un soleil de plomb. »

1200px-Giacomo_Casanova_by_Anton_Raphael_Mengs

P 12 « Si celle-ci tardait à venir, les geôliers pouvaient la provoquer par étranglement. Un procédé très humain avec, comme il se doit, la présence d’un confesseur pour assister le condamné. On faisait asseoir le détenu sur un tabouret, la nuque appuyée contre un dispositif en fer à cheval. Celui-ci était percé d’un trou à chaque extrémité par lesquels passait une ceinture de soie reliés à un tourniquet. Cet ingénieux système permettait au bourreau d’étrangler le supplicié sans le toucher de ses mains. Certains exécuteurs sont aussi des êtres délicats et le contact direct pouvait heurter leur sensibilité. Ce dispositif permettait de la ménager tout en étant d’une remarquable efficacité. 

C’est à des détails comme ceux-là que l’on peut juger de la grandeur d’une civilisation. »

P 161 « Dans la société qu’il connaissait les femmes dévoilaient volontiers la naissance, et même parfois plus, de leur poitrine. Mais elles dissimulaient leurs jambes et la vue d’une cheville dévoilée fugitivement provoquait, chez les hommes, les plus vifs émois. 

Ici, c’était l’inverse. Anne exhibait généreusement ses jambes, semblant trouver cela normal, alors que ses épaules et sa poitrine étaient recouvertes d’un mantelet léger. Pourtant, malgré sa mine hardie, elle ne se conduisait pas comme une courtisane.

Anne lui plaisait, il la séduisait, c’était certain … Un véritable défi, cependant ! Car, sans même revenir sur l’étrangeté de sa tenue, ils n’avaient aucune référence commune, culturellement et socialement. La conversation risquait d’être malaisée. »

DSC_1269 mini

 

Edition : Edition Ex Aequo

Genre : Thriller fantastique

Publié en 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :