ZOLA, L’Amoureux … Cécile Delile

Un roman … comme une « bulle de plaisir »
La construction du récit nous propulse dans cette histoire avec une sensation de rêverie … l’espace temps n’existe plus !!
On « survole »avec délice des moments forts de la vie de Zola … sans doute méconnus !! On découvre Zola l’amoureux … Zola le photographe … Zola l’indécisle mari torturé … le père de Denise et Jacques … l’homme de deux femmes, Alexandrine et Jeanne …

 Un souffle du passé, aérien, fort … et vaporeux … une belle poésie dans l’écriture, ponctuée des citations d’Emile Zola.
Un amour bouleversant pour deux femmes … entre déchirure et détresse !!
Emile Zola un grand monsieur de la littérature que l’on redécouvre sous un jour nouveau !!
Puis toujours le même plaisir de retrouver l’univers et la plume de Cécile Delile !!!

DSC_5182 fin mini

p 28 « A mon avis, vous ne pouvez pas dire que vous avez vu quelque chose si vous n’en avez pas pris une photographie. »
Le naturaliste exulte et vérifie chaque jour l’exactitude de sa théorie avec le pli d’un bras et la finesse d’un ruban … » … « Avec Jeanne sa vie a basculé, quelle vie ? Celle de l’homme public,
de l’écrivain, du journaliste ou du républicain ? Toutes ses vies ont basculé en un simple cliché, avec un baiser, celui de Jeanne. »

p 11 « Une maison, deux foyers, il n’est pas étonnant que l’ami Zola crèche encore au premier, lui qui a réuni deux cœurs, deux femmes, deux histoires sous son toit et formé une famille unie.
Je cherche à comprendre, s’il y a quelque chose à comprendre à l’amour, comment cet homme, qui a repeint le monde, l’âme humaine en vingt volumes, s’est-il fait prendre à ce double jeu
en pensant qu’il serait comblé. « J’avais fait le rêve de rendre tout le monde heureux autour de moi, mais je vois bien que cela est impossible … ». Ne vous excusez pas Monsieur Zola, on ne s’excuse pas d’aimer
deux femmes à la fois. »

DSC_5154 fin mini
p 67 « Photographier, offrir à la lumière les fruits d’un amour adultère et d’une famille unie, n’est-ce pas le plus beau raccourci, tout est une question de chimie, la photo comme la vie. La feuille respire, l’émulsion vit,
les gris et noirs apparaissent dans un temps qu’il essaie de définir le mieux possible. Les corps de ses deux petits naissent sous le voile sensible, comme la plus belle preuve de son amour et de ses sentiments. »

p 39 « La photo, c’est Jeanne. Depuis le début de l’été 1888 où il ne cesse de guetter, apprivoiser, renifler sa silhouette et « vivre le jour pour le regard du soir et la nuit pour le regard du matin. »
L’a-t-il calculé ? Non. « Quand j’ai su que je l’aimais, il était trop tard pour ne plus l’aimer. » »

DSC_5208 fin mini

p 54 « S’il décidait un jour de ne pas rentrer ? S’il préférait la jeunesse d’un nouveau foyer à la tendresse d’une vieille femme usée ? Elle y pense souvent, le soir devant sa glace en cherchant vainement la trace d’un espoir.
Chaque jour le grelot de sa bicyclette la fait sursauter, ni de joie, ni de peur, et l’enfonce un peu plus dans une sombre torpeur, combien de temps pourra-t-elle résister ? Combien de temps sa détresse et sa solitude
vont-elles la ronger ? Elle s’étonne certains matins d’arriver encore à se lever. Heureusement, les mondanités continuent d’occuper le couple qui montre une façade intacte, alors que l’intérieur est totalement fracturé. »

DSC_8486 3-1 final mini
p 44 « La coquine mansarde lui sourit, Jeanne est son trésor, son théâtre sous le plus beau ciel de la ville. D’abord la cacher aux yeux du monde et l’aimer avec les larmes douces et terribles de la passion
en remerciant chaque instant partagé comme si c’était le dernier. Il reviendra vite, la chambrette de la rue de Vaugirard est son nouveau refuge, où une admirable bouche, un nez et une peau si douce à embrasser
lui disent d’entrer. »

DSC_5232 1 mini

Editions du Petit Pavé

Genre : Roman historique

Publié en 2018

Illustration de couverture : Clothilde Boutrolle

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :