Humour Noir à Boulets Rouges

Tome 3 !!
Et voilà !! Stéphane Maillot est passé du côté obscur !!
Ses positions sont toujours très tranchées, énoncées avec ferveur et revendiquées sans état d’âme !! Mais la radicalisation le guette !! (p : 3 )
On y retrouve une écriture tranchante, mordante et sans appel … on grince des dents et on rit jaune …
Les mots jonglent au gré des humeurs de l’auteur !!

Un esprit vive et affûté est « primordial » pour suivre le récit !! (cf: un comprimé d’aspirine peut aussi être nécessaire !! )
Une interaction « sympathique » se fait avec le lecteur !! Surtout avec le lecteur « un peu limité« , celui qui a du mal à suivre et à dénouer les pensées … le raisonnement … la réflexion de l’auteur !! (p: 143)

L’auteur y aborde des thèmes forts tels que … « Comment différencier un hamster mâle d’un hamster femelle » … « Comment reconnaître un chat Breton d’un chat ordinaire » … …
Une histoire de babouche … de mule … de charentaise … et de tong !!
Mais qu’on ne s’y trompe pas !! Rien n’est anodin … il y a toujours un sens à ses allusions au premier abord surprenantes !! Rien n’est laissé au hasard !! Il faut juste suivre le cheminement !! (cf l’aspirine !! )

Des sujets récurrents  et prédominants, la religion, la politique et Les femmes !! Et oui Les femmes ont l’air de poser quelques soucis à l’auteur !! La conclusion avec celles ci, n’a sans doute pas toujours été celle espérée !! A méditer !!
Enfin ce désamour ne concerne qu’ une certaine catégorie de femmes !! Ouf !! Oserais – je dire !!

Pour résumé, un livre « déconseillé » aux femmes … aux catholiques et autres religieux … aux adeptes de la « Manif pour tous » … aux ados … aux escargots Sénestre … aux sensibles
C’est un livre où, une fois la dernière page tournée … on ne sait si on a aimé, ou pas ?? Un livre vous l’aurez bien compris , qui laisse perplexe mais qu’il est néanmoins avisé de découvrir !!! 🙂
Très percutant !!

Et si c’était vrai !!! A méditer !! 

DSC_9877 final mini
p 11 « Une chose est sûre cependant, c’est qu’il semble bien que les femmes aient, de tout temps, préféré les choses frivoles et cultivé la curiosité maladive …. »

p 3 « Alors pourquoi ce titre : « Humour Noir à Boulets Rouges » ? Premièrement, … « …  » … Secundo, aussi parce qu’avec le temps, mon assurance s’affirmant ; tout comme mon expérience en tant qu’auteur et chroniqueur,
la couleur de certaines de mes colères et de mes « coups de gueule » correspond de plus en plus à l’expression populaire « tirer à boulets rouges » sur quelqu’un ou sur quelque chose. Je confesse une certaine radicalisation personnelle ces derniers temps, que j’assume pleinement. »

p 61 « Il faut bien admettre aussi que les hommes se montrent souvent maladroits. Il leur a pourtant été souventes fois répété depuis leur mariage : « Pour faire durer votre couple, ayez des rapports
sexuels au moins trois fois par semaine … Et si possible, au moins une fois avec votre femme ! ». Mais que voulez-vous, l’homme est un étourdi et se montre volage parfois. C’est ainsi ! »

DSC_9896 final mini

p 112 « Mais, nul doute qu’une fois arrivé au Paradis, notre Cathare calciné -comme notre pucelle d’Orléans et nos templiers arthritiques- n’ont pas manqué de déclarer leur flamme à Dieu. Car, comme il est dit dans toute bonne publicité cléricale : « DIEU
VOUS AIME ! « . Mais la publicité, entre nous, n’est-ce pas du mensonge organisé destiné aux plus crédules et aux plus naïfs ? »

p 114 « Rendons-nous compte : Dieu prête vie ! Sous-entendu qu’il peut la reprendre à tout moment ! La vie, pour Dieu, c’est comme un leasing ou une location de voiture longue durée. Tant que tu remplis les conditions, tu y as droit.
Le jour où tu les remplis plus, Dieu, il te reprend ce qu’il t’a prêté : la vie ! « . Rien que ça ! C’est quand-même pas rien. »

DSC_9843 final mini
p 8 « Le « canon féminin » a cette particularité avérée de susciter un vif intérêt chez les hommes en raison de son affolante plastique et d’une intelligence physique qui ne manquent pas d’exacerber le goût masculin immodéré
et bien connu de tout mâle pour l’esthétisme quand il le croise.
En revanche, le « canon féminin » suscitera d’emblée une vive et unanime réprobation de la part de toutes les autres femmes. » …
C’est pour ces raisons que les autres femmes s’adonneront alors entre elles sans retenue, avec zèle et âpreté, à leurs deux occupations favorites : la critique perfide et le jalousie. » 

 

p 134 « Mais, au final, quel mal font les LGBT à la société, ces gens qui revendiquent leur droit à la différence sexuelle ? Qui dérangent-ils ? Si ce n’est quelques vieux réactionnaires aux convictions religieuses viscérales, à
quelques intégristes monothéistes à la morale psychorigide et restrictive, à quelques témoins de Jehova qui n’ont lu et ne liront jamais qu’un seul et unique livre dans toute leur misérable existence terrestre, à quelques
vieux bourgeois et notables qui ont décrété une fois pour toute que ces pratiques entre des hommes ou des femmes du même sexe, sont contre-nature et immorales en vertu des sacro-saints principes judéo-chétiens
sans réels fondements. »

p 143 « Mais imaginons un instant ce qu’il pourrait advenir d’une personne bisexuelle n’élevant que des escargots sénestres en Bourgogne, qui souffrirait de dextrocardie, qui serait gauchère contrariée depuis sa plus tendre enfance avec quelques tendances
schizophréniques, gauche de la main droite bien que fort peu adroite de la main gauche et qui se regarderait dans un miroir en présence d’un(e) ami(e) transexuel(le) ne souffrant de rien mais aimant pédaler en marche arrière sur un vélo à
la selle inversée pour tenter d’avancer tout droit (3)?
Cela ouvre quelques perspectives, non ? Et ça donne une vision bien différente des choses, n’est-ce pas ?
3 . L’auteur déconseille fortement aux personnes fragiles intellectuellement de tenter de visualiser la scène décrite ci-dessus. Ce, afin de ne pas plus aggraver leur état mental déjà durement éprouvé par la lecture d’un tel ouvrage. »

Première rencontre avec l’auteur-humoriste au salon du livre de Pitres … en décembre 2016

Edition 20-15

Publié en 2018

Genre : Humour Noir

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :