Tragique Escapade … William H.Appleton

Les premiers chapitres … l’auteur nous présente les personnages ! Un Curriculum vitae détaillé et efficace !
Puis on plonge avec curiosité dans l’univers des « gentlemens drivers« , de leurs voitures de collection belles et rutilantes
Jaguar MK II … Rolls Royce Silver Cloud … Citroen SM Maserati … cabriolet Peugeot 403 … Austin Healey … Panhard … Triumph GT …

Un roman policier mais aussi Une balade historiquetouristiqueculinaire et culturelle riche en découvertes …
Un récit avec quelques pointes d’humour … ponctué de blagues « savoureuses » …

Une écriture agréable et « juste » …
Une ambiance à la « Agatha Christie » … petite pensée pour les « Dix petits nègres » … meurtre en « huis clos »

Un rythme tranquille … le flegme britannique est de rigueur … néanmoins les meurtres se succèdent …
un « malaise » à table !! Ou Un empoissonnement ?? un « accident » de voiture !! Ou un sabotage ?? une disparition !! ou un meurtre ??
Le suspect fait-il partie de ces « gentlemens drivers » ??

On y découvre Le Normandy Rétro Show … belle escapade automobile … avec en prime une visite de notre somptueuse NormandieDieppe … Veules Les Roses … Etretat … La Havre … Honfleur … Deauville … Trouville ...
Ainsi que de belles rencontres au fil des pages … Hector Malot … Maurice Leblanc … Alexandre Dumas … Marcel Proust … Marguerite Duras
et puis ces trois chinois qui déambulent au fil des pages ??

Un roman … un policier … un « guide touristique » à découvrir avec son ambiance « So British » …

DSC_8794 final mini

p 30 « Exceptionnel pour un citoyen de Sa Gracieuse Majesté de voyager à bord d’un ferry français, mais Edward est très francophile, comme son père d’ailleurs.
– Edward, tu vois pour moi le paradis sur terre ce serait la France, le plus beau pays du monde lui avait dit un jour Sir Jack mais bien entendu peuplé par des britanniques s’était-il empressé d’ajouter. »

p 36 « Le monastère carolingien de Jumièges comme l’abbaye Saint Wandrille a subi les pillages des Vikings et au cours de l’histoire bien d’autres ravages. Cependant, l’abbaye de Jumièges n’a pas eu la chance
de sa voisine car aucune congrégation religieuse n’est revenue dans ses lieux. Ainsi que l’a écrit l’historien Robert de Lasteyrie « l’abbaye de Jumièges reste une des plus admirables ruines qui soient en France. »

DSC_8809 final mini

p 38 « Qui connait encore Hector Malot, cet écrivain né à La Bouille le vingt mai mille huit cent trente ?
Et pourtant, il est l’auteur d’un roman paru en mille huit cent soixante-dix-huit, primé par l’Académie française et traduit dans le monde entier.
Quel enfant, quel adulte encore aujourd’hui n’a ressenti de telles émotions en lisant « Sans famille« , les aventure de Rémi le petit garçon abandonné accompagnant sur les chemins de France et d’Angleterre Vitalis son père adoptif et ses
inséparables compagnons le chien savant Capi et le petit singe Joli-coeur. »
… -Voulez-vous souligner qu’au cours de ses soixante romans, votre grand-père a réalisé une véritable photographie de la société française ?
– Absolument lui répond Agnès. Savez-vous qu’il a été le premier auteur à écrire sur les conditions de travail dans les mines ? Dans « Baccarat », il décrit les premiers pas de la révolution industrielle en contant l’histoire d’un industriel du drap à Elbeuf.
– Non qu’il soit financièrement anticlérical, il n’en dénonce pas moins certaines attitudes du clergé ajoute t-elle et il n’oublie pas non plus, dans ses écrits, les malheurs de la guerre de mille huit cent soixante-dix. » …
« -Mon grand-père eut le malchance de se révéler entre Balzac et Zola, deux génies qui ont involontairement fait un grand tord à son talent. »

p 51 « Rouen, le ville aux cents clochers ; l’abbatiale Saint-Ouen, majestueuse et légère avec sa grande tour surmontée de sa célèbre couronne sculptée en dentelles de pierre; Saint-Maclou, de style gothique fleuri que l’on appelait autrefois
« la fille de l’Archevêque »; les églises Saint-Romain, Saint-Joseph, Saint Paul, Saint Hilaire et combien d’autres lieux magnifiques. » …
« –Eh bien Guillaume, la cathédrale de Rouen, c’est bien mais l’abbaye de Westminster, c’est pas mal non plus ironise Edward. »
« -Allez, je termine ma petite leçon d’histoire. Tu vois, la façade principale de la cathédrale est entourée de deux tours. A gauche, la Tour Saint-Romain terminée en mille quatre cent soixante-sept, à droite l’élégante Tour de Beurre construite
de mille quatre cent quatre-vingt-cinq à mille cinq cent sept.
Why the Butter Tower ?
– Parce que celle-ci fut bâtie avec l’argent versé par les bourgeois rouennais à l’Archevêché pour obtenir le privilège de manger du beurre et des aliments gras pendant le Carême alors que cela était interdit. »

p 78 « Une escapade rétro, c’est un cocktail composé d’une très grande dose de bonne humeur, d’une grande dose de gastronomie et d’une dose normale de culture, le tout secoué dans un shaker en chrome étincelant. »

p 87 « Gérard se lève et essaie de prendre son air le plus sérieux :
– En traversant un village enneigé, une Rolls Royce dérape, heurte un mur et se trouve sérieusement endommagée. Le conducteur sort furieux :
Zut !!! Un mois de salaire envolé !
– En attendant les secours, il assiste à l’accident identique d’une Porsche dont le conducteur, en sortant du véhicule, s’exclame :
Flûte !!! Trois mois de salaire envolés !
Soudain, les deux accidentés voient arriver une Simca 1000 qui, n’arrivant pas à freiner, heurte la Rolls et s’écrase sur la Porsche. Le conducteur en sort hébété et gémit :
Merde !!! Deux ans de salaire envolés !!!
Les deux autres se regardent et commentent :
Il faut vraiment être fou pour acheter une voiture aussi chère !!!
Applaudissements pour Gérard !!! « 

p 90 « Charles Henri ne relève pas la tête et reste immergé dans le récipient.
Caroline Roquebrune qui est médecin à tout de suite senti qu’il se passait quelque chose d’anormal. Elle se lève précipitamment et se dirige vers Charles Henri pour lui retirer la tête de la marmite. Ce dernier a les yeux révulsés et vitreux et respire
très difficilement. »

DSC_8860 final mini

p 136 « Les vieilles dames quittent Honfleur en direction de Trouville et s’engagent sur la petite route départementale ombragée et vallonnée. Celle-ci longe un moment la pointe de l’estuaire de la Seine puis
oblique vers le Sud-ouest en suivant la Côte Fleurie.
Balade agréable, douceur de vivre, vitesse tranquille qui permet de découvrir au détour d’un virage, à l’intersection d’un chemin creux ces magnifiques chaumières aux faits plantés d’iris. »
… »C’est certain, Blanche Neige doit habiter ici. Mais dans laquelle de ces belles chaumières ? »

http://www.normandyretroshow.com/joomla/

Édition : WHA

Genre : Policier

Publié en 2015

Photo couverture : Nicole Perrimond

Publicités

Une réflexion sur “Tragique Escapade … William H.Appleton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s