Escales Photographiques … Stéphane L’Hôte

Une Escale photographiquecolorée … épicée … passionnée … passionnante

Un beau carnet de voyage … où l’auteur nous fait découvrir à travers ses Sublimes photos ...la Namibie, le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal, le Maroc, la Jordanie, l’Inde et le Vietnam …

On plonge dans un monde parfumé … où se mêlent … souvenirs de voyages … anecdotesrencontres avec la population … découverte de différentes ethnies tribus … dans des villages … au bord des fleuves … dans le désert …
ou en pleine brousse …
Une belle immersion au cœur de l’Afrique et de l’Asie …
Puis il y a ces histoires … ces rites sacrés, le site de Dafra et ses silures sacrés … ces danses au rythme du djembé … ces rituels avec la Danse des masques… ces fêtes … comme la fête du Holi …

On y découvre également LE photographe Stéphane L’Hôte (photo-journaliste) … ses envies … ses aspirations … sa passion … sa « boulimie » d’images et puis ses voyages avec Christophe Ronel un peintre ou il doit apprendre à se poser
(le peintre ayant besoin de plus de temps ) !! Observer autrement et laisser l’image venir à lui …
On ressent au fil des pages … ses moments de contemplation … d’extase … de crainte … de respect … d’étonnement …

Un Bel « album photographique » à installer confortablement dans sa bibliothèque et à feuilleter quand l’envie de s’évader se fait sentir !!! De belles sensations !!

En bonus un film portrait de Stéphane L’Hôte
« je retranscris ce que je vis, le sens du partage, le goût du rire , le sourire, la faculté de recevoir … »
« Mes photographies, bien que moins spectaculaires, racontent une histoire, mon histoire, et c’est cela qu’il faut que je continue à faire. Il y a tant de très bons photographes qui ont déjà tout fait. Il faut être soi-même,
ne pas se comparer aux autres. La photographie, comme la peinture, est une question de goût et de sensibilité. »

DSC_7226 final mini
« Je suis un chasseur de l’instant »

p 20 « La photographie animalière m’a toujours attiré. Quand j’étais plus jeune, je me voyais chasseur d’images, parcourant la jungle à la recherche de gros animaux.
Imprégné comme je l’étais à la fois des films de Tarzan et des récits de voyages de mon grand-père, cette découverte de l’Afrique, de ses parcs et de sa savane aura tenu toutes ses promesses. »

La Côte d’Ivoire « En acceptant cette mission, j’étais curieux de voir comment j’allais trouver un pays autrefois prospère après 10 ans de guerre et de pillage. Comment la population allait m’accueillir, moi le blanc avec mes
appareils photos. … Quand on arrive dans des villages reculés, on ne sait jamais ce qui nous attend. Ici en Côte d’Ivoire, il n’y a pas eu de touristes depuis plus de 10 ans et les jeunes enfants n’ont jamais vu un blanc. Je n’ai pas compté le nombre de fois ou ils se sont mis à hurler en voyant ma peau.
C’est fou comme la guerre peut tout bouleverser et recréer tant de barrières. »

DSC_7231 1 mini
Belle dédicace !!

Mali « A Mopti, je fais la rencontre de Sékou, un jeune garçon plein d’idées et volontaire. La rencontre sera brève.
Il veut me présenter son oncle et discuter avec moi d’un projet qui lui tient à cœur. La rencontre a lieu et je comprends qu’il a besoin d’argent pour se lancer dans le tourisme, en marge de ses études. L’argent est le nerf de la guerre en Afrique, comme partout,
mais on vous sollicite sans cesse. Je refuse de lui donner de l’argent.
Pourtant je crois en ce jeune garçon et lui propose de l’aider à développer son activité en lui envoyant des tirages photos qu’il pourra revendre aux touristes. … Deux semaines après mon retour, il recevra une centaine de photos signées de beaux paysages et
les vendra avec un bon bénéfice. … il continue de développer ses activités de guide en menant en parallèle ses études.
Cet épisode est important, car mon attachement à l’Afrique et ma facilité de m’y intégrer sont liés à des moments comme celui là. Il est en effet primordial de toujours tenir ses promesses. Le fait de les tenir vous donne un statut particulier. La parole est quelque chose de sacré. »

« Après des heures sur le fleuve, c’est un changement total qui nous attend. Pour atteindre la mythique ville de Tombouctou, plusieurs heures de voiture sont nécessaires dans des paysages extraordinaires. Le désert du Gourma et les monts Hombori sont un plongeon dans l’univers des westerns.  »
« Fondées entre le XI e et le XIIe siècle sur la route des caravanes, Tombouctou fut pendant très longtemps une cité prospère regorgeant d’écoles et d’intellectuels.
Ses riches marchands financèrent les copies de livres de toutes sortes. Je suis stupéfait de découvrir ces manuscrits très anciens, d’une valeur intellectuelle inestimable, conservés dans une cabane comprenant quelques vitrines. »

Maroc « Il est des villes dont le nom est déjà en soi une invitation au voyage. C’est le cas de Fez et de Meknès, deux villes du Nord du Maroc, au riche passé. Pour ce périple, j’étais accompagné de mon ami et peintre Christophe Ronel, avec qui je voyage souvent. …
Quand on voyage avec un peintre, il faut savoir que ce dernier aura besoin de temps pour son travail sur le terrain. Je suis d’habitude impatient, toujours en mouvement; l’obligation d’attendre au même endroit m’aura permis de travailler d’une autre façon. En fait, j’ai appris, grâce aux séjours
avec ce peintre, à ne pas chercher une image à faire mais à attendre que l’image vienne à moi. J’ai réalisé dans les souks de Fez et Meknès parmi les plus belles images que j’ai jamais faites, tout simplement en attendant assis dans une ruelle. »

Jordanie « Ma première grande claque a eu lieu au Mont Nébo, qui offre un point de vue magnifique. C’est ici que Moïse est censé avoir contemplé la terre promise et où l’on dit que repose sont corps.
Je me rends compte que certaines terres sont si riches de symboles qu’on y ressent presque une certaine gêne. …Après Moïse et Jésus, c’est au tour de Lawrence d’Arabie de faire son apparition dans la poursuite de mon voyage. Décidément, la Jordanie restera pour moi comme le
pays du cinéma et de l’image. »

Première rencontre avec l’auteur … au Festival du livre dans tous ses états à Rouxmesnil Bouteille … avril 2016

Édition : Les Éditions du Pince – Oreille

Genre : Carnet de voyage – photographie

Publié en 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s